Thomas Hollande, fils de ou un avocat brillant ?

Actuellement avocat des salariés de l’enseigne Tati, après la décision de la mise en redressement judiciaire et la nomination de deux administrateurs judiciaires Laurent Le Guernevé et Philippe Jeannerot par le tribunal de commerce de Bobigny.

Thomas Hollande, fils ainé de l’ex président de la République François Hollande et de l’ex ministre de l’Écologie Ségolène Royal, a choisi d’évoluer dans le domaine du droit.

Défend les causes perdues

Travaillant au sein du cabinet LBBa, qui conseille les syndicats, les comités d’entreprises et les salariés, Thomas Hollande, avocat au barreau de Paris depuis 2010, accompagne les salariés licenciés dans leur combat. Il a travaillé sur des gros dossiers médiatisés comme les salariés de Mory-Ducros, ou ceux travaillant chez les sociétés pharmaceutiques Servier et dernièrement sur le dossier des salariés de Tati. Novembre 2013, alors que son père est tout juste nommé président de la République, il s’est investi lors du redressement judiciaire de Mory – Ducros, numéro 2 du transport routier de colis pour défendre les 5000 salariés de l’entreprise. Trois ans plus tard, on le retrouve dans l’affaire des employés de la société Servier qui ont licen­cié plus de 600 visi­teurs médi­caux.

Actuellement, Thomas Hollande, est aux côtés des 1754 salariés de Tati, le fils de l’ex président a dénoncé les effets de la loi Macron 2015, qui facilite le licenciement des salariés, qui protège moins les salariés et en favorisant le déséquilibre entre employeurs et employés. Mais aussi à cause de cette loi le groupe ERAM n’a pas assumé sa responsabilité et a favorisé la mise en redressement judiciaire de l’enseigne. L’avocat des salariés, a même demandé au nouveau président de la République de s’investir dans les négociations pour garder le maximum de salariés dans leur emploi. En attendant, plusieurs propositions de reprise vont être examinées par l’administrateur judiciaire Philippe Jeannerot, nommé par le tribunal du commerce de Bobigny, et sera annoncé vers le mois de juin.

Vie privée

Thomas l’ainée chez ses parents, contrairement à ses frères et sœurs a participé dans la compagne de ses parents, que ce soit en 2007 dans la compagne de Ségolène Royal, en créant la « Ségosphére », ainsi que pour la compagne de François Hollande en 2012, en faisant du bénévolat en communication Web.

Les journaux peoples s’intéressent de plus près à la vie amoureuse du jeune Thomas, et étale ses photos avec ses petites amies qui sont du monde du média, de Joyce Jonathan à Emilie Broussouloux. Contrairement, à Thomas Fabius, le fils de Hollande à une réputation de bosseur, persévérant à faire ses preuves comme un bon avocat pour faire son propre nom, et non fils de Hollande et Ségolène.