Retour sur l’une des grandes figures de l’islam en Europe

 

Le personnage qui fait beaucoup parler de lui depuis quelques mois

Quintilien des Arabes, tel aurait pu être son nom de plume, de scène ou de guerre.
De part sa parfaite maîtrise de la rhétorique et l’élégance de son style, l’islamologue suisse, Tariq Ramadan, s’est constitué au fil des années, une large audience notamment auprès de la Communauté européenne, qui apprécie particulièrement ses capacités d’éloquence. Il ne reste cependant pas très connu parmi le monde arabe.


Toutefois, le moralisateur musulman de nationalité suisse, très célèbre depuis les années 90, passe et plus que jamais d’une rude épreuve.
Visé quelques mois en arrière par deux plaintes de femmes, qui l’accusent d’avoir tenté de les approcher, l’islamologue a été incarcéré le 2 février.
Âgé de 55 ans, ce dernier voit aujourd’hui sa réputation ainsi que son image de moralisateur brisée.
Pour la toute première fois depuis ses débuts, ce ne sont ni ses propos ni ses idées qui animent la polémique, mais par contre ses supposés actes.
Cette affaire rentre visiblement dans le cadre d’un dossier similaire, ayant fait scandale aux États-Unis dans le monde cinématographique et sur lequel l’islamologue aurait fait part de son opinion.
Le maître de conférences Haoues Seniguer, explique le parcours du théologien l’a hissé au rang des grandes figures de l’islam moderne en Europe. Il aurait trouvé un retentissement considérable auprès de la communauté musulmane européenne en quête de représentation politique.

La femme de l’islamologue soutient son mari


Depuis son incarcération début février, le comité de soutien au théologien Tariq Ramadan, ne cesse de s’activer et de s’élargir.
Dans une première apparition publique, l’épouse de ce dernier fait part de sa position au sujet de cette affaire, elle monte au front pour témoigner face caméra et défendre son époux tout en indiquant sa grande préoccupation quant à l’état de santé de ce dernier.
À visage découvert, elle a fait valoir ‘‘ Je crois fondamentalement en l’innocence de mon mari ’’.
Elle appelle de ses vœux, que son mari soit remis en liberté jusqu’à la date de son procès, afin qu’il puisse bénéficier des soins médicaux nécessaires et adaptés à son état et ainsi bien préparer une stratégie de défense solide.
Une demande qui s’avère plus pressante, puisqu’elle affirme qu’il est atteint depuis quelques années de deux maladies graves, une sclérose en plaques et une autre neuropathie périphérique, nécessitant tous les deux l’administration d’un lourd traitement médical.
Jusqu’à lors, le théologien en prison, n’a pu bénéficier des soins médicaux adéquats, rajoute Mme Iman.
Une demande qui s’avère plus pressante, puisqu’elle affirme qu’il est atteint depuis quelques années de deux maladies graves, une sclérose en plaques et une autre neuropathie périphérique, nécessitant tous les deux l’administration d’un lourd traitement médical.
Elle dénonce également les accusations diffamatoires et non fondées contre Tariq Ramadan visiblement victime d’un violent lynchage médiatique et politique.
‘‘ Il avait totalement confiance en la justice, il s’était, en effet, présenté de son plein gré à la Cour ’’, depuis le début de l’enquête, ‘‘ il a fait preuve d’une parfaite coopération ’’ pour favoriser la manifestation de la vérité et établir une justice équitable, affirme-t-elle.
Suite à sa prise de parole, Mme Iman est devenue la personnalité très convoitée autour de cette affaire, son témoignage pesant, appuie de ce fait et avec force la campagne de soutien au théologien.